La Quatrième Période des CEE : Période de la Maturité

Certificats d'économie d'énergie

Les décrets pour la quatrième période des CEE sont dans leur dernière ligne droite. Les 1600TWhc d’obligations représentent une forte hausse par rapport à la troisième période qui est à 900TWhc. Ils représentent surtout un écosystème de 2 milliards d’euros par an ! C’est colossal. Aujourd’hui aucun secteur ne peut envisager un projet d’efficacité énergétique sans penser aux CEE. Si  vous pensiez que les CEE étaient une spécialité française détrompez-vous, ce dispositif s’inscrit dans une tendance de fond internationale, il y a aujourd’hui 21 Etats dans le monde dont la Chine et l’Inde qui ont eux aussi mis en place des Energy Efficiency Obligations. La France fait partie des pays les plus avancés.

Pour que la quatrième période fonctionne, il faudra cependant tirer des leçons de la période précédente. La troisième période aura été marquée par de nombreux abus et fraudes, remettant en cause la confiance indispensable pour le bon fonctionnement du dispositif des CEE. Depuis sa création, CAMEO porte un modèle d’intermédiation transparente, pour une gestion sécurisée et vertueuse des certificats d’économie d’énergie. C’est selon nous cette démarche responsable qu’il faut adopter pour atteindre les objectifs de la quatrième période.

Retrouvez l’intégralité de notre article sur les enjeux de la quatrième période en cliquant ici.